Les préalables à connaître sur la réduction mammaire

Réduction mammaire > Blog > Les préalables à connaître sur la réduction mammaire
Publié le : 27 Janvier 2017 à 10:49
Les préalables à connaître sur la réduction mammaire

Avoir une poitrine volumineuse peut souvent être le sujet d’un certain complexe chez les femmes. Une opération de réduction mammaire est la solution la plus recourue et la plus efficace pour avoir une poitrine plus acceptable. Toutefois, ce type d’intervention n’est pas sans risque. Avant de se lancer, il est important pour la patiente de connaître certains préalables. Ces impératifs sont expliqués par le chirurgien lors d’une entrevue préopératoire à la suite de laquelle un délai de réflexion sera accordé au sujet.

La mise en lumière des causes de l’intervention

Contrairement à ce que certains peuvent penser, le recours à une réduction mammaire peut avec des raisons purement médicales et non seulement esthétiques. En effet, ce type d’intervention peut avoir lieu sur une patiente lorsque cette dernière ressent des douleurs à cause de sa poitrine volumineuse. Elle est aussi de type médical dans le cas d’une asymétrie prononcée des seins. En ce qui concerne les raisons esthétiques, cela peut provenir d’une inadéquation avec la morphologie générale de la patiente. La décision peut aussi être inspirée d’une volonté profonde de changer d’apparence physique.

Que ce soit dans les uns ou dans les autres des cas, la définition des raisons qui amènent à subir une intervention de réduction mammaire est primordiale. Dans certains cas de figure, notamment si la patiente est mineure et sujette à un complexe due à des seins trop grands, la chirurgie peut être facultative. Effectivement, le recours à un psychologue peut être plus efficace pour éliminer le complexe.

La taille de la poitrine ainsi obtenue après l’opération

Dans une intervention de réduction mammaire, il est normal que la patiente pense à un système de mesure par taille de bonnet. Si avant l’opération, celle-ci portait des soutiens-gorge de taille E, après être passée sur la table d’opération, elle peut penser à une taille moins importante qui correspond donc à des lettres précises. Cependant, en pratique, ce système de mesure ne fonctionne pas forcément. En effet, la taille obtenue sera sans doute proche du résultat escompté, toutefois, aucun chiffre exact ne peut être obtenu à l’avance, le chirurgien devant se pencher sur la symétrie des deux seins, leur fermeté ou encore leur allure sur la silhouette de la patiente.

Les effets incommodants de la réduction mammaire

Comme tout type d’intervention chirurgicale, la réduction mammaire peut présenter des effets incommodants durant les premières semaines qui suivent l’opération. Les douleurs sont à craindre, notamment durant les premiers jours, toutefois, ne persistent pas plus longtemps. Leur intensité peut également varier d’un sujet à un autre, sans pour autant être complètement insupportables. Un soutien-gorge spécial est à porter durant trois mois afin de permettre aux nouveaux seins de prendre place au niveau de la poitrine. Cet accessoire leur permet également de ne pas bouger.